10 ingrédients essentiels pour qu’un couple fonctionne – le point de vue d’une femme

Et voici le point de vue de ma copine pour qu’un couple fonctionne.

À bon entendeur 🙂


Le couple à travers le temps

Aujourd’hui, plus d’un mariage sur deux se termine par un divorce. En 1980, il s’agissait d’un mariage sur 3. Ces chiffres sont causés par de nombreux facteurs, mais le constat reste le même : on ne s’engage plus pour la vie !

Serait-ce parce qu’il est plus agréable de papillonner d’une fleur à l’autre ou parce que nous avons perdu la capacité de vivre ensemble ?

Dans une époque où tout s’accélère, où la technologie nous permet d’avoir accès à tout et tout de suite, nous avons pris l’habitude de zapper continuellement. Nous passons d’un programme TV à un autre, d’un job à un autre, d’un pays à l’autre en un rien de temps. Ces changements sociétaux nous ont fait perdre l’habitude de prendre le temps. De ce fait et pour en revenir au sujet qui nous intéresse, lorsque ça ne va plus dans le couple et ben on zappe ! Fini les prises de têtes, on dit next ! Oui, MAIS à force de dire next on se retrouve seul à affronter toutes les urgences de la vie qui nous épuisent.

Nous avons tous besoin de piliers dans notre vie pour nous soutenir et nous aider à avancer lorsque nous faiblissons. Voilà à quoi peut servir un homme (entre autres bien évidemment 😛 ). Mais pour avoir un pilier solide, il faut construire. Il faut construire une relation et cela ne peut se faire qu’en prenant le temps de se connaître et d’établir un rapport de confiance. Alors, arrêtons de zapper et essayons de construire.

Pour ce faire, je vais vous donner les 10 ingrédients que je juge essentiels au succès d’un couple. Je les ai hiérarchisés par ordre d’importance : en commençant par l’ingrédient jugé le plus fondamental. Il est important d’ajouter que les différents niveaux sont interconnectés. C’est-à-dire que sans l’ingrédient 1, il serait difficile d’avoir le 2. Ils s’encastrent alors comme des poupées russes et se sous-tendent les uns les autres.




Partager les mêmes valeurs fondamentales

La première leçon que j’ai tirée de mon expérience concerne l’importance de trouver une personne qui partage les mêmes valeurs ainsi qu’une vision semblable de la vie et du couple. Je ne dis pas qu’il faut trouver son double parfait (existe-t-il et supporterions-nous d’être avec notre clone ? Je ne le pense pas), mais les valeurs fondamentales qui dirigent nos actes et font de nous ce que nous sommes doivent être partagées par le partenaire. Dans le cas contraire, des frustrations et des conflits surviendront tôt ou tard (généralement très tôt cela dépend de votre sens du compromis) et mettront un terme à la relation. Il est important de pouvoir partager et commencer à construire la relation sur un socle commun. Sinon, la relation ressemblera à un château de sable. Je suis alors, vous le comprendrez, pour l’adage : qui se ressemble s’assemble et je pense que les opposés peuvent s’attirer, mais qu’ils ne durent pas longtemps. Je ne dis pas qu’il faille posséder le même caractère. Au contraire, il est très enrichissant de se compléter et de s’améliorer en puisant dans les forces, les compétences et les qualités de l’autre afin de combler ce qui fait défaut chez nous. Ainsi, si nous sommes plutôt de nature stressée il peut être très agréable d’avoir un partenaire posé et rassurant qui nous mettra en confiance. Il s’agit ici de différences spécifiques au niveau du caractère qui peuvent ne pas poser de problèmes et au contraire offrir un équilibre à la relation. Ce qui en revanche pose problème, à mon sens, est la non-adéquation des valeurs fondamentales qui façonnent notre être et notre rapport à la vie.

Pour donner un exemple, je dirais qu’un homme pour qui le fait de construire une famille et d’avoir des enfants constitue une de ses valeurs principales ne pourra pas être heureux avec une femme carriériste qui ne souhaite pas avoir d’enfants.

Couple canard

Confiance

La confiance dans le couple constitue pour moi le deuxième ingrédient essentiel au succès d’une relation amoureuse. Cet ingrédient ne peut exister sans l’honnêteté et la fidélité. En effet, c’est en faisant preuve de ces deux qualités que l’on forge et renforce la confiance auprès de l’autre. La fidélité ici est prise au sens large. J’entends aussi bien le fait d’être fidèle en n’allant pas voir ailleurs, mais également fidèle au sens de ne pas trahir par des actes ou des paroles son conjoint lorsqu’on se trouve avec d’autres personnes (peu importe le sexe).

Être honnête et fidèle constitue alors une base fondamentale pour créer une relation de confiance. Toutefois, d’autres éléments contribuent aussi à l’instaurer. Par exemple, savoir que l’autre gardera tous vos secrets pour lui-même sans jamais les confier à un tiers ou faire de gaffes au plein milieu d’un repas de famille est essentiel. Avoir la possibilité de se confier sans être jugé, rabaissé ou critiqué permet également de poser les conditions favorables à un échange basé sur de la confiance. En effet, si l’autre se montre rassurant la confession s’en verra facilitée.

Sans cet ingrédient, la relation restera superficielle, remplie de doutes et de peurs. Une confiance rompue peut amener à des sentiments extrêmement violents tels que la vengeance et la haine et ne pourra, à mon avis, jamais être complètement restaurée.

Le respect

Le respect de l’autre est un élément essentiel du couple. En effet, avec le temps qui passe on pourrait avoir tendance à ne plus respecter l’autre parce que l’on est devenu très familier. N’avez-vous jamais remarqué que c’est avec nos proches, les personnes qui comptent le plus pour nous (tels un conjoint, un parent ou un meilleur ami) que l’on peut se montrer le plus exécrable possible ? Nous avons parfois tendance à nous laisser aller et dépasser les bornes face à ceux qui, nous le savons, pardonneront nos humeurs passagères. Le méritent-ils pour autant ? Non, mais alors pourquoi ne pas s’être acharné sur cet inconnu qui vous a fait devenir fou l’autre jour dans la file d’attente ? Simplement parce que la plupart du temps nous voulons donner une bonne image de nous-mêmes aux personnes qui nous ne connaissons pas. Il se peut ainsi qu’après une journée désagréable nous nous défoulons sur les mauvaises personnes. Celles qui comptent pour nous, mais que nous pourrions bien perdre en continuant de la sorte.

Il faut aussi ajouter qu’au début d’une relation nous avons tendance à prendre sur nous et contrôler nos émotions. Le problème arrive lorsque, petit à petit, nous nous permettons d’être moins agréables envers l’autre. Sans nous en rendre compte, nous initions ainsi notre pente descendante via la rupture. Il suffit de commencer : une parole désagréable. Une fois ça passe, deux fois ça passe aussi, mais voilà que cette énième fois monsieur/madame répond. On prend l’habitude de mal se parler, on se fatigue, on se déçoit. L’envie de faire des efforts disparaît. C’est ainsi qu’en perdant patience on ne respecte plus l’autre et cela peut dégénérer jusqu’aux prises de main. Le tableau que je vous brosse vous paraîtra peut-être un peu noir, mais il suffit d’une fois, de quelques mots déplacés pour ouvrir la porte de l’insolence en scellant du même coup à jamais celle du respect.

Communication

La communication est très importante dans un couple. Elle doit toutefois suivre une règle primordiale qui renvoie elle-même à l’ingrédient précédant : celle du respect de l’autre. Ce respect dans l’échange peut se traduire de différentes façons. Par exemple, il faut savoir user de diplomatie pour ne pas vexer l’autre et transmettre son message efficacement. Dire une chose de façon agressive ne fera que braquer votre partenaire et empêchera tout échange constructif.

Il est également important de ne jamais garder pour soi des sentiments négatifs sans en aborder rapidement le sujet. Si quelque chose vous déplaît, communiquez le plus vite possible, dans les heures ou les jours qui suivent. Cela vous permettra d’éviter d’accumuler tensions et frustrations. Sinon, celles-ci ressortiront tôt ou tard et bien souvent sous la mauvaise forme lorsque vous n’arriverez plus à les contenir.

La communication suppose aussi l’écoute. Pour que l’échange soit constructif, il faut s’intéresser sincèrement aux paroles de notre conjoint afin de pouvoir lui apporter une réponse directement liée à ses préoccupations. La communication repose donc sur un réel partage où chacun y trouve un espace pour s’exprimer.
La communication est un outil essentiel des relations humaines et comporte plusieurs fonctions bénéfiques. Elle permet d’échanger sur une infinité de sujets dans le but d’informer et de s’informer. Elle permet également d’apprendre à mieux se connaître en partageant, par exemple, autour de ses passions, de ses valeurs, de ses expériences et de ses goûts. Elle laisse également une place à la confession et aux demandes de conseils. Enfin, elle permet aussi de réguler des incompréhensions et des désaccords.
Cette dernière fonction est primordiale dans un couple, car elle évite de laisser de petits riens prendre de l’ampleur et venir gâcher votre relation.

S’élever ensemble

Être deux, n’équivaut pas à l’opération: 1 + 1 = 2. À mon sens, une relation est vraiment bénéfique lorsque : 1 + 1 = 3. En effet, à deux on devient plus que la somme des parties. On incarne un nouvel élément, de nature différente et bien plus fort. Que ce soit à travers la communication et/ou les actes, on se soutient, on se rend plus fort, on s’entraide. Autrement dit, les forces de l’autre vous élèvent, vous rendent meilleur. Être en couple doit apporter un plus aux deux parties prenantes. Si la relation n’est pas gagnante-gagnante alors vous perdrez tous les deux au final, car le manque de réciprocité se fera sentir de façon trop importante. Pour gagner, il faut que chacun puisse influencer l’autre de manière positive. En effet, lorsque l’on côtoie une personne motivée à prendre soin de son physique, de ses relations, de son travail, de son moral, etc., cette attitude peut avoir un grand pouvoir d’influence sur nous. Par exemple, dans le cas où votre conjoint aurait une façon de penser ou d’agir qui ne vous était jamais passée par l’esprit et qui pourtant pourrait améliorer votre quotidien. Ou encore parce que vous voyez les bénéfices de ce qu’il fait et que cela vous motive à en faire de même.

Plus concrètement, si votre conjoint à d’excellentes habitudes sportives, vous pourriez vous laisser tenter de les adopter parce que vous vous rendez compte qu’elles auraient un impact positif sur votre vie. De cette façon, vous pourriez laisser tomber vos mauvaises habitudes pour en prendre de nouvelles plus saines. Attention, si au contraire votre partenaire vous tire vers le bas avec de mauvaises pensées et habitudes il vaut mieux partir, car vous seriez meilleur(e) seul(e) qu’à deux.

Couple kangourou

Le partage

Partager avec son conjoint est essentiel. Que se soit à travers la communication ou par le biais d’activités, il est important de pouvoir se retrouver sur des goûts communs. Il n’est pas nécessaire de tout partager, mais si au contraire, l’on ne partage rien, alors on ne peut pas parler de relation. Pourquoi être en couple si chacun fait sa vie de son côté sans ne jamais s’arrêter un moment à deux pour s’unir lors d’une même activité ? Passer des moments ensemble, ne serait-ce que pour écouter une musique, discuter d’un sujet, faire une partie de tennis ou partir en week-end par exemple, contribue à solidifier la relation en créant un vécu et des souvenirs communs. De plus, partager permet de s’enrichir mutuellement en découvrant les goûts et les idées de l’autre. Cette idée vous semble aller de soi ? Il existe pourtant plus de couples qu’on ne le pense qui vivent chacun leur vie de leur côté oubliant du même coup la raison d’être d’une relation.

Compromis

Cet ingrédient est à utiliser avec parcimonie. Oui, il est important d’apprendre à faire des compromis. On ne peut pas se comporter à deux comme on le ferait tout seul. Être égoïste dans une relation n’est pas être en relation. En effet, si chacun fait toujours comme il l’entend rien ne pourra être construit et vous ne pourrez jamais former 3 à deux (cf., ingrédient 5). Il faut donc savoir de temps en temps prendre sur soi pour faire plaisir à l’autre. De cette façon, nous nous ouvrons à l’autre et gagnons la possibilité de découvrir de nouvelles choses. En fonctionnant ainsi chacun met du sien pour favoriser l’épanouissement de l’autre et donc au final celui de la relation. Si vous partagez les mêmes valeurs fondamentales (cf., ingrédient 1) il est probable que vous aurez déjà beaucoup de choses en commun et ce n’est pas quelques rares compromis qui seront difficiles à accomplir. Si au contraire, votre relation vous demande de faire fréquemment des compromis, c’est que vous êtes peut-être trop différents pour être ensemble et cette différence risquerait de vous peser avec le temps. Au début de la relation, il pourra vous sembler facile de faire des efforts et des compromis, car tout est beaucoup plus aisé au départ : vous êtes fou amoureux, vous ne vous connaissez pas encore très bien, vous voulez vous montrer sous votre meilleur jour, etc. Mais peu à peu vous ne vous vous sentirez plus vous-même et aurez l’impression de penser bien plus aux besoins de l’autre plutôt qu’aux vôtres sans ne plus réussir à vous reconnaître. Trop de compromis traduisent, à mon sens, une erreur de casting. Changez vite de partenaire, car vous ne serez jamais heureux/se.

Complicité

La complicité dans un couple est belle à voir. Elle traduit un sentiment de bien-être, de confiance et de soutien. Lorsqu’un couple se comprend sans avoir besoin d’échanger des paroles ou qu’un simple regard suffit à transmettre un message, cela prouve la force de la relation. Prenons l’exemple d’une soirée où vous êtes au restaurant avec votre conjoint et des amis. Vous commencez à vous sentir très fatiguée et votre partenaire le lit dans votre regard. En initiant le départ, il fera preuve de compréhension et d’empathie et cela vous prouvera sa complicité. Ou encore si vous dites quelque chose de faux face à d’autres personnes, il peut très bien jouer le jeu de la complicité en évitant de signaler que vous dites une bêtise. Cette complicité renforce alors le couple face au monde.

Le renouveau

Je ne suis pas contre une certaine forme de routine dans une relation. Je pense qu’il est sain d’avoir certaines habitudes et repères. Le niveau de routine que vous choisirez dépendra votre vos personnalités respectives. Certaines personnes la détestent alors que d’autres, comme moi, en apprécient certaines facettes. Ce qui est dangereux serait une relation 100% routine. Trop de routine tue la routine ! Dans la vie, il faut savoir trouver le juste milieu et ne jamais se trouver dans des extrêmes. Pour oxygéner le couple, il me semble important d’apporter un peu d’air frais de temps en temps dans la relation. Il y a différentes façons de le faire. Par exemple, en préparant une surprise à l’autre (un petit week-end romantique), ou encore en lui proposant de découvrir un nouveau restaurant, un nouveau lieu, ou finalement en lui suggérant une nouvelle activité à entreprendre ensemble (pourquoi pas un cours de cuisine ?). Ce qui est difficile ce n’est pas de trouver quelque chose de différent à faire, mais de le mettre effectivement en place alors que tout semble si bien organisé…

Rire

Si vous partagez dans votre couple des valeurs semblables, que vous êtes complices, il n’y a pas de raisons que vous ne riez pas. Rire fait énormément de bien à votre mental. Donc si vous riez vous améliorez votre bien-être à tous les deux. De plus, le rire est un outil puissant contre les tracas du quotidien. En riant des choses difficiles, vous les rendrez plus supportables.

Conclusion

Vous venez de découvrir les ingrédients que je juge fondamentaux pour construire un couple sain qui fonctionne. Cela prend du temps et il s’agit de ma recette. Si elle vous intéresse, vous êtes libre de l’adapter selon vos personnalités et vos goûts en réalisant vos propres dosages. Mais n’oubliez pas, si vous retirez un ingrédient elle sera vouée à l’échec.

Deborah D.


Et vous mesdames, un 11ème ingrédient ?




Jean-Luc Hudry

A l’appui de ses sages conseils, et sans tenir compte de l’usure du temps, je souhaite longue vie à votre couple !
http://solutionsgagnantes.com

Reply
    Christopher Lieberherr

    C’est gentil 🙂 merci beaucoup ! Espérons que le temps solidifie au lieu de fragiliser.

    Reply
      Bruno

      Quand j’ai écouté votre texte en mode « énoncé » de mon smartphone, j’ai eu l’impression qu’il s’agissait de l’extrait d’un livre. Je vous félicite ! Vous avez réunis dans vos ingrédients la totalité des préceptes que je partage et auxquels je crois fondamentalement pour l’épanouissement du couple !.
      Avez-vous écris un livre ? Si non vous êtes-vous inspiré d’un ouvrage et si tel est le cas pourriez vous me dire où puis-je le trouver ?.
      Ce sujet m’intéresse au plus haut point !. Mon épouse a été marié 3 fois (je suis le troisième) et au vue de ses fonctionnements pardon dysfonctionnements, je m’efforce de lui rappeler les bases fondamentales, mais elles ne restent que verbales. Je ne sais pas si la culture de ce type d’ouvrage peu lui ouvrir la conscience… et la face percuter voir changer… idéaliste je persiste encore…. à le croire.
      Merci pour votre réponse !
      Et félicitations à tous les deux !
      « Je vous envie… »

      Reply
Nast

Il me semble important de souligner un point abordé dans le paragraphe sur la confiance: l’honnêteté !
Car au final on parle toujours du fait de devoir se faire confiance l’un envers l’autre. Nous sommes sencés « donner » notre confiance à l’autre mais en premier cela devrait passer par soi. Notre honnêteté envers notre partenaire. Est-ce que je mérite sa confiance ? N’ai-je rien à me reprocher dans mes actes ou paroles afin de mériter « sainement » sa confiance ?
C’est vrai que souvent on le projette plutôt dans le sens « est-ce qu’il est honnête? »et  » mérite-t-il ma confiance? »
Le problème étant que souvent sans doute on attend plus de notre partenaire que de nous même. On pense souvent que l’autre est fautif. Alors que nous pouvons nous seul être une base plus importante. Enfin je sais pas c’est une idée comme ça.

Reply
    Christopher Lieberherr

    Merci Nast pour ton commentaire.

    Je pense que tu as tout à fait raison de souligner ce point. Avant de pouvoir aborder une relation saine avec une autre personne, il est essentiel d’en avoir une saine avec nous-même. Nous ne pouvons pas attendre de l’autre un comportement que nous sommes incapable de tenir. De plus, si nous manquons d’honnêteté voire d’authenticité envers l’autre personne, il est probable que celle-ci se méfiera et ne le sera plus non plus. On finit par rentrer dans un cercle vicieux.

    Merci encore et à bientôt !

    Christopher

    Reply
Deborah

Nast,

Je te remercie pour ton commentaire qui fait tout à fait sens pour moi.

Il est sûr que l’on ne peut attendre de l’autre ce que nous ne sommes pas capables nous-même d’offrir. Ce que tu mentionnes s’applique à tous les ingrédients de l’article. On pourrait d’ailleurs ajouter la réciprocité comme ingrédient transversal à tous les autres ! Merci !

Deborah D.

Reply
Anonyme

[…] […]

Reply
Comment ne plus jamais subir de déception amoureuse

[…] Les 10 ingrédients pour qu’un couple fonctionne – le point de vue d’une femme […]

Reply
Lucas

Super article très intéressant.

Je suis totalement d’accord avec l’idée du renouveau. Trouver de nouvelles activités qui sortent de l’ordinaire de temps en temps permet réellement de redonner du peps à une relation 🙂

Reply
AKPLOGAN

la confiance est important… sans ça le couple va se croire heureux, mais ce ne sera jamais le…

Reply
Julie

Bonjour à vous,

Je commence toujours une relation en exposant qui je suis et où je vais, je suis en paix avec moi même et j’avance plutôt bien seule, mais j’avoue qu’à 2 la vie est plus « séduisante » car elle induit une part physique, du tactile et des épaules connues sur lesquelles l’on peut se reposer en cas d’émotions fortes. Je vois mon couple comme un partenariat, nous avons nos objectifs propres à chacun et si nos valeurs sont similaires s’unir n’a pour but que de mieux avancer, évoluer dans sa propre existence. Je n’aime pas les dépendants affectifs qui disent aimer l’autre alors qu’en fait ils s’aiment au travers de l’autre, si l’on ne s’aime pas soit même, comment savoir aimer l’autre et surtout pourquoi l’autre nous aimerai.
Mon souci c’est que ma franchise des débuts de relation à afficher ma stabilité affective avec moi même et mes projets de vie tout cela fait que l’autre peut envier ce qui fait ma force et je me retrouve avec cette désagréable impression que l’autre cherche à me ressembler et du coup, j’ai toujours l’impression de devoir attendre que l’autre devienne ou redevienne lui même mais après ce pseudo clonage, je ne suis plus en totale confiance dans cette relation ou mon soit disant partenaire se sera fait plus élève qu’autre chose et ne m’aura rien apporté. Comme quoi, je suis d’accord avec le fait de dire dès le début à l’autre le chemin que nous souhaitons emprunter pour être sûr que nous sommes sur la même longueur d’ondes, à un niveau d’évolution équitable, mais je finis par penser qu’il y a tellement d’êtres humains perdus que peu importe le chemin que nous décrivons à l’autre choisir une destination et mieux que d’errer à sa position et le fait d’avancer renvoie une notion de gratitude que l’on confond avec l’amour et je me retrouve souvent à blesser l’être qui m’a mis sur un piédestal, clivant parfois ça propre personnalité et ses pulsions, me retirant de sa vue je culpabilise à l’avance de leur santé mentale par la suite mais j’espère toujours que cette chute permet à ces êtres « factices » de se construire ou se reconstruire s’ils ont le déclic et ne reproduisent pas avec quelqu’un d’autre le même schéma…
Enfin, ca fait plaisir de voir que des personnes comme vous, Déborah et Christopher, ainsi que des commentaires tendent vers les mêmes images que j’ai du couple en tant que partenaire de vie, sous entendant la compréhension et l’encouragement à l’évolution des 2 partenaires… Merci pour ces articles qui me rassure dans ma façon de penser et de vivre.
Bonne continuation,
Amicalement.

Reply
    Christopher Lieberherr

    Bonjour Julie,

    Merci pour votre message !

    Amicalement,

    Christopher

    Reply
sarah

Madame bonjour, je vous remercie d’avoir eu c’est bonne parole sur le respect. j’ai lu ce lui de votre conjoins il étais bien mais le votre m’en donne les larme tellement que ce que vous avez pue donné, c’est quelque mot qui mon fait chauffé le cœur. J’ai 21 ans, a 16 ans j’ai vécu avec « un con join » qui avez 36 ans il me frappé désoler de la franchise , tellement qu’il ma battu la justice ces porter parti civil j’étais en sang mais je disais que je l’aime je le défendé et la ces un nouveau copin mais sa recommence de plus belle. il m’insulte me reproche des chose qu’il ce permé de faire je comprend pas, on devrais ce soutenir êtres toujours ensemle…

Reply
Kennethe

Bonjour à vous. J’ai rencontré un homme dont je suis éperdument amoureuse.C’est vrai chacun de nous a un passé où on a été déçu où blessé. Mais lui n’a pas oublié la déception, ce qui le pousse à commettre des actes agressifs envers les femmes. Il m’aime à son tour mais il a peur de me faire du mal comme il le fait aux autres femmes.Nous avions eu une bonne discussion, mais Il me demande quelques solutions adéquates pour parvenir à une bonne relation. Aider moi.

Reply
Sandy

Bonjour Christopher Lieberherr,

Si tous les hommes pensaient comme vous les femmes seraient toute heureuse .
Si je pouvais ouvrir les yeux de mon homme ça serai le bonheur merci merci merci.
Sandy

Reply
Eve

Bonjour à vous,
Je suis mariée dépuis 5 ans maintenant et pour moi une de mes raisons principales et fondamentale pour laquelle je me suis mariée c’est la sécurité. Dans le sens où étant la fille à son papa depuis toujours, j’ai toujours eu beaucoup d’attentions et d’affections de ce dernier et il me semble qu’un mari étant le ‘sexe fort’ dans la maison il doit apporter soutien et securité à son épouse et enfants sans quoi le rôle du mari et père n’aurait pas tout son sens et l’epouse ramène son lot de securité en s’occupant le bien-être de son mari et de leur enfants et protèger son foyer en l’abscence du mari.. alors il serait juste à mon avis de l’ajouter à votre liste. Merci.

Reply
Louby

Bonjour à vs deux,
Je faisais des recherches ce matin sur internet pour connaitre les règles importantes pour la survie d’un couple, et la je tombe par hasard sur vos deux articles que j’ai lu avec bcp d’attentions et qui m’ont ouvert les yeux sur pas mal de choses.
L’idée d’avoir les conseils d’un homme et aussi d’une femme est juste géniale.
Ceci dit, la pratique reste comme même difficile, en théorie c’est l’idéal d’appliquer ces règles mais en réalité c’est un effort quotidien avec soi-même et ensuite avec l’autre, ce qui peut être épuisant sur la longue surtout lorsque ça se fait dans un seul sens.
Dans mon couple par exp, je souffre de ces points suivants: manque de créativité, de reconnaissance, de complicité, de tolérance et surtout de l’acceptation de l’autre dans sa différence, ce qui engendre malheureusement des conflits quotidiens et puis on arrive au pire les insultes, le non respect de l’autre, le rejet total de l’autre, et puis on envisage la séparation, le divorce…etc
Comme on dit aprés la tempête c’est le beau temps, il y’a une prise de conscience de nos bêtises de part et d’autres juste aprés nos grandes disputes, mais cette sérénité ne dure pas longtemps, parce qu’au fond il n’y’a pas eu de réel effort pour essayer de comprendre l’autre ou de changer les choses ou de se remettre en question pour régler le problème une fois pour toute…
Donc retour à la case départ et cela dure 7 ans déjà, ma vie de couple est devenu amer et je n’arrive pas à concevoir l’idée de changer de vie, car au fond je me dit ce n’est pas aussi grave que cela et puis c’est un être minyon je l’aime malgré tout hahahaha !!
Je pense que pour qu’un couple marche, il faut qu’il ai la même culture du sens de l’effort, du pardon et de l’acceptation de l’autre dans sa différence, le reste est aussi important pour atteindre l’équilibre.
Pour cela, je reste positive et je continue à me remettre en question en espérant qu’un jour je trouverais l’harmonie que je recherche tant avec mon partenaire…
Merci les amis, et je vous souhaite une longue vie à votre couple!! et si vous avez des conseils à me donner, je suis preneuse !! j’ai oublié un détail important je suis quelqu’un de perfectionniste et qui s’attarde toujours sur les petits détails, alors que mon mari c’est le roi de je m’en fou et je vis le jour le jour !! dure dure…

Reply
Nassirou

Aimer l’autre et le comprendre; surtout la Femme

Reply
Laisser un commentaire :