Expérimentons ensemble

Expérimentons

Buckminster Fuller affirme qu’une de ses expériences à changer sa vie à jamais. Je garde le suspens pour un futur article !

En résumé : Qui suis-je ? Un expérimentateur. Vous en êtes aussi un ? Pourquoi ne pas collaborer pour découvrir et approfondir de nouvelles expériences ? Pourquoi ce blog ? Parce que j’aime partager, recevoir et écrire.

Temps de lecture : ~5 minutes

Une lectrice, Marie, vient de poster un commentaire sur ce blog. En voici un extrait :

« Mais je me pose quand même une question : Monsieur Lieberherr, vous n’avez pas de pub sur vos pages, vous ne nous demandez pas notre e-mail, vous n’avez apparemment rien à vendre …
Mais de quoi vivez-vous ? Pourquoi passez-vous tant de temps à créer un blog pour des inconnus ? Quelle est votre motivation pour répondre aux commentaires . Est-ce l’amour de l’humanité ? Le temps à occuper ? Nous sommes tous tellement speed, comment et pourquoi consacrez-vous du temps à ce site ? »

Cette question m’a fait réfléchir. Bien que je connaisse ma motivation intrinsèque, il est parfois nécessaire d’y mettre des mots. C’est là qu’on se rend compte de la difficulté de la tâche.

Premièrement, une rectification s’impose. J’ai placé de la pub sur l’article sarcastique sur la richesse. Celui-ci m’envoie beaucoup de gens très peu sérieux sur cet article. Il me permet de payer en partie les différents frais entraînés par l’hébergement de ce site. Concernant la vente, il est possible d’acquérir des petites formations. Les ventes me permettent aussi d’entrer des mes frais (et parfois de me payer un restaurant). Donc je vends bien quelque chose. Mais il est aussi vrai que je ne fais pratiquement aucune promotion. Ce choix est volontaire.

Revenons au coeur du problème : pourquoi est-ce que je consacre autant de temps à mon blog ?

Une addiction s’est emparé de moi à l’âge de 11 ans : expérimenter. L’élément déclencheur n’était pas un ami me passant en douce une paquet d’expérimentation, non. C’est ma propre famille (terrible jeunesse, en effet). Tout a commencé avec le virus de la lecture. Quand on lit, on se pose des questions. Quand on se pose des questions, on veut des réponses. Quand on veut des réponses, on expérimente. (Une autre solution est de tomber dans un dogmatisme abrutissant).

Quand on expérimente, on s’isole. Notre vision du monde évolue au fil des expériences et notre entourage peine souvent à nous comprendre. Pourquoi tu ne manges plus de viande ? Pourquoi tu ne dors que 2h par jour ? Pourquoi lis-tu autant ? Pourquoi ne prends-tu que des douches froides ? Pourquoi arrêtes-tu tel type d’aliment ? Etc.

Pour chaque expérience on fait des recherches, beaucoup de recherches. On se rend compte que la majorité a très rarement raison et qu’une minorité connait mieux et fait mieux. On essaie, on se convainc et on change nos habitudes. Mais la majorité – qui est non-expérimentatrice – n’a pas lu et n’a pas expérimenté. Elle reste avec ses avis générés aléatoirement. Oui, parce que quand on lit un bouquin par année, qu’on reste qu’avec les gens qui partagent les mêmes visions que nous et que se « lobotomiser » devant le télé-journal est ce qu’on appelle « se cultiver », nos avis sont aléatoires. Sans un travail de recherches, de comparaison et d’expérimentation, la majorité de nos actions sont simplement une réplication de ce que les autres font.

Alors on se sent seul, face à cette horde de « je sais mieux que toi parce que j’ai vu un E=M6 dessus ». Grâce aux merveilles de la technologie, des personnes aux visions similaires peuvent se réunir. Je ne suis pas le seul expérimentateur et encore moins le plus aguerri. J’ai cru un moment que le développement personnel était cette communauté. La douche froide (ou devrais-je dire la douche chaude dans mon cas ?) fut violente. Cette fois-ci, ce n’est pas E=M6 mais n’importe quel gourou qui devient LA référence. On expérimente pas leurs stratégies, on en développe une foi. L’exemple le plus flagrant est celui de la loi de l’attraction. Il suffit de lire mon article sur le sujet et d’y lire les commentaires. Ici, pas d’expérimentation ni de réflexion, simplement des croyants défendants corps et âme leur vérité – ou devrais-je dire LA vérité.

Je ne veux pas être un gourou. Je ne sais pas mieux que vous. Je ne suis pas un expert dans un domaine. Un vrai expert ne s’appellera jamais expert soi-dit en passant. Et non, ce n’est pas parce que vous avez lu trois livres sur le domaine que vous en savez plus que les autres et que cela vous permet de devenir un gourou dans le domaine. Si cela était le cas, alors je pourrais être un gourou dans une vingtaine de domaine par année. Je ne suis pas un expert, je suis un expérimentateur. Ma volonté ? Que vous expérimentiez aussi.

J’ai pris beaucoup de temps à me définir ainsi. En réalité, cela m’a demandé 2 ans d’écriture sur ce blog pour m’en rendre compte. Je suis un expérimentateur, ni moins ni plus. Mais si je connais dorénavant mieux mon identité, pourquoi alors ne pas réaliser ma volonté initiale : Trouver d’autres expérimentateurs et partager.

Ce blog m’a permis de le faire indirectement. J’ai rencontré physiquement et numériquement des lecteurs très intéressants. J’ai aussi pu connecter avec d’autres blogueurs qui m’ont beaucoup apporté. Et si je le faisais activement ?

Voici ma nouvelle hypothèse, berceau de ma nouvelle expérience : créer un « réseau » d’expérimentateurs.

L’idée est simple :

  • Réunir des expérimentateurs
  • Chacun propose une ou plusieurs expérimentations
  • Nous votons pour celle qui nous intéresse le plus
  • Nous l’essayons pendant environ 30 jours
  • Pendant l’expérimentation nous partageons astuces, ressources et découvertes.
  • À la fin de l’expérience, je recueille toutes nos conclusions dans un article.

Le réseau d’expérimentateurs se déploie en deux formats :

  1. Un groupe Facebook : Les expérimentateurs.
  2. L’anti-newsletter pour ceux qui n’ont ou ne veulent pas de Facebook dans leur vie. [Mise à jour : Pour des raisons pratiques, je limite dorénavant nos échanges via Facebook. Traiter chacun de vos emails individuellement demande un temps que je n’ai malheureusement pas pour l’instant]
  3. Sous demande : un article pour partager dans les commentaires.

Si vous êtes un expérimentateur ou que vous aspirez à en devenir un, je vous invite à me rejoindre grâce à l’un de ces canaux. Faisons en sorte que notre entourage soit composé de personnes stimulantes nous poussant à découvrir les trésors cachés en nous, à étendre notre vision du monde et à nous développer plus efficacement.

Pourquoi ce blog ? Parce que je veux que nous nous développions ensemble. Et surtout, parce que j’aime écrire (eh oui, on peut bloguer pour le simple plaisir d’écrire, c’est fou non ?).

PS. Ne me sortez pas le terme « communauté »… Ce n’est pas parce que nous faisons quelque chose ensemble que nous sommes « une communauté ». Nous sommes des individus libres et curieux mettant à profit nos diverses connaissances et expériences pour découvrir de nouvelles manières de vivre. C’est tout.

 

Click Here to Leave a Comment Below

Emilie

J’adore ton article mais par contre, je suis désolée mais je ne suis pas d’accord par rapport à ce que tu dis sur la Loi de l’attraction. J’y crois, parce qu’en pensant d’une meilleure façon, et donc en adoptant certaines stratégies liée à cette loi, ma vie s’est améliorée depuis plusieurs mois. J’expérimente donc, et applique, je suis passée à l’action. Chacun peut y croire ou non mais lire que la loi de l’attraction ne rassemble que des croyants défendants leur vérité « juste » par foi me dérange… car moi j’ai foi là dedans, parce qu’en expérimentant chaque jour, je constate que cela régit notre vie et qu’en pensant plus positivement (entre autre), il y a de réels résultats. Dommage pour ce passage donc.. mais par contre j’adhère à l’idée sur le fait que certains groupements se rassemble uniquement par foi injustifiée par rapport à une « doctrine » quelconque et diverse.

Reply
    Christopher Lieberherr

    Bonjour Emilie,

    Je ne pense pas qu’avoir une croyance est forcément néfaste. De nombreuses personnes me diront que croire en Dieu les a aidé dans des moments difficiles. Ils m’ajouteront qu’ils sentent la présence de Dieu à chaque instant. Selon moi, nous pouvons remplacer « Dieu » par « Loi de l’attraction ». Si cette croyance vous aide, tant mieux. J’ai simplement illustré le danger de croire qu’une croyance est LA vérité. Une observation n’est pas une loi, juste une observation. Je pense qu’aucune foi est injustifiée pour une personne qui a la croyance en question. Elle sera par contre toujours injustifiée pour un oeil externe. C’est pour cela que la religion a fait autant de victimes…

    Reply
Marine

Hello Christopher,

« J’ai placé de la pub sur l’article sarcastique sur la richesse. Celui-ci m’envoie beaucoup de gens très peu sérieux sur cet article. »

Lol, il est vrai que le titre « 10 secrets pour devenir riche en 3 jours et sans effort » peut attiser la curiosité, après si les gens y croient vraiment (au titre), effectivement…
« On se rend compte que la majorité a très rarement raison et qu’une minorité connait mieux et fait mieux. »

D’où l’importance de se poser des questions, y compris sur les « vérités » qu’on nous assènent. On peut pas forcément remettre tout le temps tout en question, mais cela permet d’élargir l’esprit et on se rend de plus en plus compte en plus qu’il n’existe pas de solution universelle qui conviendrait à tout le monde mais que chacun doit composer sa propre recette.

L’expérimentation permet justement de voir ce qui nous convient ou non, si on est d’accord ou non avec certaines choses. Lire et réfléchir à ce qu’on a lu, ça ouvre vraiment le champ des possibles. Après j’expérimente beaucoup moins que toi, même si plus qu’avant. D’ailleurs, est-ce que pour toi réfléchir à des trucs c’est expérimenter ? ou cela passe nécessairement par le « faire » ?

En fait, beaucoup de problèmes dans nos sociétés viens je crois du fait que l’on veuille avoir à tout prix raison par rapport à l’autre. Alors que bon, si l’autre pense un truc et que cela ne nous affecte pas dans le sens que ça nous gêne beaucoup dans la vie de tous les jours, pourquoi s’en soucier ?

On colle l’étiquette « expert » sur beaucoup de choses, parce que ça fait vendre voilà tout. C’est hallucinant l’aura des médias à ce niveau, un type passe à la TV interrogé sur un sujet, autre que comme témoin, et là pof il gagne un niveau de crédibilité immense et devient expert, souvent juste parce qu’il a donné son avis…

Haha, pour la Communauté, là aussi ça fait bien ^^. Plutôt des gens qui se regroupent par intérêt commun durant un temps x. Mais le terme Communauté c’est plus joli que « groupe » ou « ensemble de personnes… »

Bon courage en tous les cas pour ton initiative 🙂
@+

Reply
    Christopher Lieberherr

    Hello Marine !

    « D’ailleurs, est-ce que pour toi réfléchir à des trucs c’est expérimenter ? ou cela passe nécessairement par le « faire » ? »

    Réfléchir c’est le processus de générer des hypothèses. L’expérimentation c’est tester ces hypothèses et voir si elle s’avère véridique. Donc oui, l’expérimentation passe forcément par l’action. (selon moi 🙂 )

    « Alors que bon, si l’autre pense un truc et que cela ne nous affecte pas dans le sens que ça nous gêne beaucoup dans la vie de tous les jours, pourquoi s’en soucier ? »

    En effet 🙂

    « On colle l’étiquette « expert » sur beaucoup de choses, parce que ça fait vendre voilà tout.  »

    A ce niveau, Nassim Taleb dans son livre « Cygne noir » parle de nombreuses études démontrant que les experts dans la majorité des domaines ne s’en sortent pas mieux que le néophyte.

    Merci pour ton message et tes encouragements 😀

    Christopher

    Reply
Hans

Bonjour,
D’abord , je vais aller faire un tour sur la-page-à-pub, c’est le moins que je puisse faire. Ensuite, bravo et merci pour ces article et ce ton que je découvre aujourd’hui. Expérimentatrice sans blog, peut-être me joindrais-je à la cohorte (ça va? C’est mieux que communauté? ).

Au plaisir.

Hans

Reply
    Christopher Lieberherr

    Bonjour Hans,

    J’aime bien cohorte hahaha.

    La page à pub est aussi une expérience. Pour l’instant, elle me permet à payer une partie du nécessaire pour faire tourner le blog.

    Au plaisir,

    Christopher

    Reply
Ludo

Bonjour Christopher

J’aime beaucoup cet article. Et pour cause…il me parle. D’ailleurs, n’a-t-on pas tendance à préférer ce qui va dans notre sens ?
En l’occurrence je rebondis sur cet article au sujet de l’expertise et de l’expérimentation.

L’expertise.
Je me définis tout autant que je me veux à l’inverse de l’expert. C’est parfois frustrant et cela peut même générer de la jalousie. En effet, qu’il doit être bon parfois de pouvoir prendre la parole avec la connaissance et l’expérience suffisantes pour s’imposer. Pour autant, j’ai touché à beaucoup de domaines. J’ai acquis beaucoup de vernis et je peux échanger avec des experts dans de nombreux domaines. Pourquoi ne pas vouloir l’expertise ? Par peur et par construction. La peur de l’enfermement dans un domaine. La construction ensuite. Je crois être fabriqué comme cela. Je crois aux vertus de la pluralité pour la créativité. En tous cas pour mon compte.

L’expérimentation.
J’ai beaucoup lu dans le domaine de la psychologie et du développement personnel. J’ai aussi eu la chance de participer à des formations. Je me suis interrogé quant à en faire mon activité professionnelle. Je ne peux pas m’y résoudre. Une tendance actuelle me rebute. IL s’agit de cette tendance à ériger des expériences lues ou vécues, mais toujours isolées, comme des vérités. Ce faisant, proposer une liste de conseils et de recettes pour tout un chacun. On voit l’image du gourou.
Mais sommes-nous si semblables ? Si les bons conseils restent sans effet sur nous, serait-ce que nous sommes limités, stupides, trop différents?
Un leitmotiv semble être « si tu veux tu peux ». Or je n’y crois pas. L’aveugle, par sa seule volonté, ne verra pas. Le paraplégique ne marchera pas. Et pour ce qui est des changements de comportements ou psychiques, nous ne sommes pas tous faits pareils. Notre cognition diffère. Le dogme proposé par le développement personnel se retrouve tout à coup castrateur et culpabilisant.
Bref, du coup, j’ai choisi une autre voie. Celle de l’expérimentation. Mettre en oeuvre un changement par jour dans ma vie pendant 6 mois. Expérience très riche mais que je n’ai pas réussie à mener à son terme…pour l’instant 😉 Et j’ai choisi de bloguer sur cette expérience avec un ton de confidence et de partage. Bien plus qu’avec un ton de conseiller. Du coup, bien que réfractaire aux communautés, ce groupe d’expérimentateurs m’attire…

Pour conclure, cet article répond en partie aux questions de la lectrice présentées en préambule. En partie seulement car une question demeure : de quoi vivez-vous ?

@Emilie : la foi est un choix. Le fait que cela donne des résultats n’est pas une preuve. Tout au plus cela prouve que ce n’est pas impossible. Je suis désolé de cette insistance mais pour avoir fait de longues études de mathématiques, je ne pouvais ignorer ces questions de démonstrations. Est-ce la foi qui te permet d’avoir des résultats ou les résultats qui te donnent la foi ? Ce qui fonctionne sur une période de vie donnée fonctionnera-t-il demain ? (mon expérience me dirait le contraire…on évolue). Ce qui fonctionne pour toi fonctionne-t-il pour les autres ? Tout est relatif à la mise en oeuvre de cette foi

PS @Christopher: C’est dommage qu’il n’y ait pas de date pour l’article et les commentaires…

Reply
    Christopher Lieberherr

    Hello Ludo,

    Merci pour ton message très intéressant.

    C’est vrai, je peux voir pour les dates…

    « Mettre en oeuvre un changement par jour dans ma vie pendant 6 mois »

    Par jour ?! C’est intenable non ? Cela veut dire que tu intègres 30 expériences minimum par mois…

    Reply
Leave a Reply: