La science derrière la gratitude – Notre première appli mobile !

Woaw ! Que ça fait plaisir d’écrire ces lignes ! Plusieurs mois de travail pour vous dire…

… qu’aujourd’hui Michaël et moi sortons notre première application Androïd totalement gratuite !

Pour la télécharger, il suffit de cliquer sur ce gros bouton. Une représentation euphémistique de mon enthousiasme ! (Je n’ai pas réussi à faire plus gros…)

Télécharger l’application

Mais peut-être, vous vous demandez de quoi traite cette application.

Pour les pressés  

L’application vous pose plusieurs questions chaque jour afin de vous fournir votre dose effective minimale de gratitude. En d’autres termes, vous profitez de tous les bienfaits liés à la gratitude (voir ci-dessous) par une restructuration cognitive nécessitant moins de 5 minutes par jour.

Minimum d’efforts, maximum de résultats.

Pour les curieux

L’ingratitude… est une abomination – Sénèque

Malgré notre irrationalité et nos nombreuses maladresses, nous essayons tous d’être heureux.

Étrangement, nous nous donnons chaque jour un nombre colossal de raisons d’être malheureux.

Si ce n’est pas le mauvais temps, un mal de dos ou encore un chauffeur de bus désagréable, nous passons notre temps à dénicher des nouvelles glauques.

Tous les matins avec la radio, toutes les pauses toilettes avec son téléphone mobile, tous les soirs avec la télévision, nous nous droguons aux mauvaises nouvelles :

  • Un nouvel attentat terroriste ;
  • Un massacre de guerre ;
  • Un enlèvement d’enfant ;
  • Une fusillade ;
  • Une nouvelle crise financière ;
  • Demain, il fera moche (la pire !) ;
  • Je suis sûr que vous en avez plein d’autres en tête.

Chaque jour, nous répétons ce rituel épouvantable pour nous convaincre qu’il est bon d’être malheureux.

Vous avez passé une bonne journée ?! Rien de mieux que de regarder pendant 30 minutes les nouvelles et d’en discuter à table pour être bien sûr d’avoir le cafard.

On pointe souvent du doigt la stupidité des personnes fraîchement sorties d’une rupture qui écoutent des musiques mélancoliques tout en contemplant les photos de leur amour envolé.

Sérieusement, faisons-nous vraiment mieux à nous droguer, devrais-je dire conditionner, de nouvelles tristes, stressantes et effrayantes ?

Si le malheur est une blessure, pourquoi passons-nous notre temps à l’approfondir au lieu de la soigner ?

N’avons-nous pas déjà assez de malheur dans notre vie pour devoir en puiser insatiablement à travers les médias et dires ?

Certains me diront qu’ils regardent les nouvelles afin de s’informer. Est-ce réellement le cas ?

  • Est-ce que suivre les présidentielles Américaines pour un français est utile ?
  • Est-ce que s’informer d’un bombardement en Syrie est utile ? (Si vous n’êtes pas directement relié au pays)
  • Est-ce que savoir qu’un enlèvement d’enfant a eu lieu à 2000km est utile ?

Je suis sûr qu’il y a de nombreuses informations délaissées bien plus utiles pour vous.

Pour ceux qui me lisent depuis un certain temps, ce discours doit vous rappeler l’ignorance sélective : nous ne pouvons pas absorber toutes les informations, alors nous devons être particulièrement sélectifs quant à notre choix.

Inverser la tendance ?

Nous polluons notre esprit d’atrocités chaque jour.

Ne pouvons-nous pas imiter les raisons du succès d’une telle habitude pour produire l’effet inverse ?

C’est ce que nous avons fait avec l’application.

  • Simplicité : Il est facile d’allumer la télévision ou de regarder son téléphone portable aux toilettes pour voir de tristes nouvelles. C’est la raison de notre développement d’une application mobile. Facile d’usage et toujours avec vous.
  • Habitude : Se tenir informé des nouvelles est intégré dans nos habitudes. L’application vous permet de régler un simple système de notification pour vous rappeler de penser aussi à de belles choses. Une fois l’habitude internalisée, vous pouvez enlever les notifications pour éviter toute pollution visuelle.

Ce que nous avons changé

La différence est qu’au lieu d’avaler passivement n’importe quoi au travers des médias, nous forçons l’utilisateur à être actif.

Une timeline de bonnes nouvelles existe déjà à travers de nombreux sites et applications mobiles.

À travers Le Journal du Bonheur (notre application), nous vous posons des questions vous poussant à réfléchir à quelque chose de positif dans votre vie tout en vous procurant de la gratitude.

Ce processus actif est très important.

Le fait de creuser dans votre esprit pour répondre à la question déclenche de nouveaux réseaux neuronaux favorisant l’intégration d’une habitude pérenne.

Ce serait comme voir quelqu’un cuisiner ou vous-même cuisiner le plat. Il est indéniable que la seconde alternative sera plus efficace pour vous transformer en un grand chef.

Comme pour la cuisine, nous voulons vous transformer en un grand chef de votre propre bonheur.

Gratitude

De la connerie Bobo-New-Age ? La science derrière la gratitude

 

La gratitude n’est pas seulement la plus grande des vertus, mais aussi la mère de toutes les autres – Ciceron 

L’efficacité et l’utilité de cette application peuvent être soutenues par la logique précédente et un minimum de bon sens commun.

Cependant, je comprends et encourage les sceptiques. Chaque habitude doit être minutieusement analysée avant de l’intégrer dans son quotidien.

Tout le monde sait les effets extraordinaires ou terribles qu’une habitude quotidienne peut engendrer.

Rassurez-vous, l’application fonctionne derrière un principe largement testé et approuvé par la science.

Pour vous éviter une lecture trop ardue, j’ai placé les sources en fin de cet article.

Concrètement, l’application vous apprendra à cultiver votre gratitude quotidiennement. Mais quels sont les effets de la gratitude sur l’humain ?

  • Améliore les comportements prosociaux tels que l’empathie, la sympathie ou encore la communication avec autrui. Une personne ressentant la gratitude s’adaptera plus facilement à la société.
  • Optimisme, bien-être et satisfaction de vivre : Une étude de 2006 a demandé à 221 enfants ayant en moyenne 13 ans d’écrire 5 choses dont ils sont reconnaissants tous les jours durant différentes périodes. Le groupe pratiquant cette activité ont eu une amélioration positive concernant leur optimisme, leur bien-être et leur satisfaction de vie alors que le groupe contrôle n’en a eu aucune.
  • Réduction du stress : Une étude de l’université du Michigan a mis en avant la réduction des effets délétères du stress chez les personnes âgées lors d’une pratique courante de la gratitude. L’étude se concentre sur les personnes croyantes remerciant Dieu dans leur prière, mais souligne que les résultats positifs sont dus à la gratitude et non à la croyance en soi. 3
  • Une meilleure santé physique générale : Outre le fait évident que la réduction du stress aura un impact bénéfique sur la santé du sujet, une étude suisse, met en évidence les effets positifs de la gratitude sur la santé physique et mentale des sujets. 4
  • Amélioration de la santé mentale : Notamment dans le milieu du travail, une augmentation de la gratitude semble être corrélée avec une diminution des chances d’avoir un burnout et une augmentation de la satisfaction de son travail ainsi qu’une santé mentale générale. 5
  • Une relation amoureuse plus solide : Une étude demandant aux deux membres d’un couple de pratiquer la gratitude quotidiennement a constaté que les deux sujets se sentaient plus connectés et plus satisfaits de leur relation. 6
  • Une vie professionnelle accomplie : Shawn Achor fait remarquer que la recette traditionnelle du bonheur – réussir puis être heureux – est fausse. D’après ses recherches, c’est l’inverse ! Être heureux entraîne la réussite. 7

 

Gratitude

Un aperçu d’autres livres dont nous nous sommes inspirés pour créer l’application.

Si vous êtes intéressé par le sujet, je vous invite vivement à lire les articles que j’ai mis dans les sources. La plupart utilisent un langage scientifique austère, mais les résultats sont passionnants.

On remarque que tous les bénéfices liés à la gratitude sont interconnectés.

Une personne plus optimiste sera moins stressée. Gérant mieux son stress, elle sera capable de faire face à de difficiles situations en gardant son calme. Ce comportement lui amènera plus de réussite qu’une personne stressée. Une plus grande réussite renforcera encore plus son optimisme et sa satisfaction de vie.

En d’autres termes, nous pouvons parler d’une spirale ascendante où chaque bénéfice lié à la gratitude en renforce un autre.

Sauter le pas

Le meilleur moyen d’initier cette spirale est de commencer par quelque chose de simple et pouvant facilement être intégré dans nos habitudes.

C’est pour cela que, Michaël et moi, avons développé cette application.

Je suis convaincu qu’en utilisant cette application régulièrement, vous améliorerez votre vie avec consistance.

En plus, elle est gratuite ! Vous n’avez vraiment aucune excuse 😀

Télécharger l’application

P.S. On se réjouit d’avoir vos feedback sur l’app! Le but est de constamment l’améliorer, alors ne soyez pas timide 😉

 

Sources 

1  McCullough, M. E., Kilpatrick, S. D., Emmons, R. A., & Larson, D. B. (2001). Is gratitude a moral affect?. Psychological bulletin127(2), 249.

2  Froh, J. J., Sefick, W. J., & Emmons, R. A. (2008). Counting blessings in early adolescents: An experimental study of gratitude and subjective well-being.Journal of School Psychology46(2), 213-233.

3 Krause, N. (2006). Gratitude toward God, stress, and health in late life.Research on Aging28(2), 163-183.

4  Hill, P. L., Allemand, M., & Roberts, B. W. (2013). Examining the pathways between gratitude and self-rated physical health across adulthood. Personality and individual differences54(1), 92-96.

5 Lanham, M. E., Rye, M. S., Rimsky, L. S., & Weill, S. R. (2012). How gratitude relates to burnout and job satisfaction in mental health professionals. Journal of Mental Health Counseling34(4), 341.

6 Algoe, S. B., Gable, S. L., & Maisel, N. C. (2010). It’s the little things: Everyday gratitude as a booster shot for romantic relationships. Personal relationships,17(2), 217-233.

7 Achor, S. (2011). The happiness advantage: The seven principles of positive psychology that fuel success and performance at work. Random House.

Click Here to Leave a Comment Below

Gilles

Joli design!

Reply
Marine

Hello Christopher et Michaël,

votre application est une bonne idée, surtout quand on voit combien certaines personnes peuvent être accros à leur Smartphone !

Bon moi je n’ai pas de Smartphone donc je ne pourrai l’utiliser mais j’écris tous les jours au moins 3 choses pour lesquelles je suis reconnaissante dans ma journée, ça prend pas longtemps et c’est vrai que ça a un effet positif, sur l’humeur par exemple.

Après oui ça peut paraitre un peu neu-neu mais honnêtement, qu’est-ce que ça peut faire ? Si prendre quelques minutes peuvent nous permettre de nous sentir mieux à plusieurs niveaux (prouvés par des études scientifiques), pourquoi s’en priver ?
Bon, c’est comme beaucoup de choses, ceux qui critiquent n’ont pas forcément essayé (ou du moins, pas assez longtemps ou pas avec l’esprit assez ouvert).

Tout ça pour dire que si un truc qui prend peu de temps peut nous permettre de nous sentir mieux, autant tester non ? (d’autant plus que c’est gratuit !)

Est-ce qu’il vaut mieux être dans une bonne énergie/mental plus souvent (pratiquer la gratitude qui demande quelques minutes avec l’appli), ou rester dans une énergie plus basse qui nous fait nous sentir mal ? (se tenir bien informé des horreurs qu’on a bien pris soin de mettre très en avant, bien plus que les infos positives)

Belle fin de semaine à vous deux, et merci pour tout ce que vous donnez 🙂

Reply
    Christopher Lieberherr

    Hello Marine !

    Merci pour ton message 🙂

    En effet, c’est souvent les habitudes les plus simples qui sont les plus efficaces mais aussi les plus délaissées.

    C’est dommage, beaucoup de gens attendent une méthode miracle complexe et tortueuse alors que souvent, un simple changement de quelques millimètres peut diamétralement changer la vie d’une personne.

    En passant, Tim Ferriss affirme faire cet exercice tous les matins et que de nombreux PDG qu’il connait font de même. Alors si un PDG d’une entreprise de plusieurs millions de chiffre d’affaire le fait, je suis sûr que c’est pas si neu-neu et inefficace 😀

    Merci encore et à bientôt 🙂

    Christopher

    Reply
    Christopher Lieberherr

    Hello Marine,

    Je ne peux que dire que je suis entièrement d’accord avec toi 😀

    Merci pour ton message !

    Christopher

    Reply
kategriss

Salut,

Alors je reviens après une petite semaine de tests et je vous donne mon avis mitigé.
Alors déjà j’ai trouvé l’idée bonne. Même si c’est en effet un peu « à l’eau de rose », ça m’aidait au moins pour deux choses : trouver des points positifs dans toutes mes journées (quitte à me creuser la tête) et poser une chose à faire pour le lendemain.

Par contre ce que j’aurais aimé trouver :
– la possibilité de filtrer les questions qui arrivent. Par exemple j’aimerais tous les matins avoir trois choses à faire aujourd’hui pour me rapprocher de mon objectif. Le soir j’aimerais avoir 3 choses positives dans la journée + la question avez-vous avancé dans votre objectif. Et ce tous les jours, tout le temps la même chose. Les autres questions ne m’ont pas parues adaptées à ma situation.
– la possibilité d’avoir plus d’un objectif en cours (maxi 3 je pense, sinon on s’éparpille, mais 1 ce n’est pas assez).
– la possibilité de dire, si on n’a pas avancé dans notre objectif > Pourquoi. Car c’est très « gentil » de nous rassurer en nous disant que ce n’est pas grave, qu’on n’est pas obligé d’avancer tout le temps mais… si on procrastine, il y a bien une raison non ?

Par contre l’ajout du suivi des questions/réponses est sympa. Ça permet de voir les progrès réalisés, surtout dans les objectifs. Et pourquoi pas de relire toutes les choses positives de nos journées précédentes si on a un coup de blues.

J’ai tenté de trouver d’autres applications dans le même style que la vôtre mais juste avec mes propres besoins, sans vraiment de succès.
Donc si vous pensez améliorer la vôtre, je serais ravie de continuer à l’utiliser.

Reply
    Christopher Lieberherr

    Hello Kategriss,

    Merci beaucoup pour ton feedback.

    En effet, nous avons aussi ce sentiment « à l’eau de rose ». Nous sommes en train de modifier justement certaines choses.

    Tes trois propositions sont déjà en cours de travail. C’est génial, cela veut dire que nous sommes sur la même longueur d’ondes 🙂

    A très bientôt !

    Christopher

    PS. N’oublie de remettre à jour l’application pour profiter des modifications.

    Reply
    Michael

    Merci Kategriss pour ton retour. Je crois que ce qu’il ressort le plus des différentes remarques que nous avons eues (y compris la tienne), c’est qu’il y a un grand besoin de personnalisation.

    Nous allons mettre l’accent dessus pour la prochaine mise à jour 🙂

    Merci encore et à bientôt,
    Michaël

    Reply
    fabain_

    Je rebondis sur le message de kategriss parce que je partage son point de vue sur de nombreux points.
    Après deux bonnes semaines d’utilisation, voici ce que j’en pense/les points à améliorer :
    – J’ai rencontré pas mal de problèmes sur les plages horaires des notifications, je pense qu’il faut les personnaliser. Par exemple, un soir je me suis couché bien tard, j’ouvre l’appli pour la remplir, il me fait les questions du matin.
    – Les questions du matin sont plutôt pas mal. Je suis célibataire et celles avec quelqu’un qu’on aime force à se creuser la tête au-delà des préjugés amour=couple. D’autres comme les gens à recontacter aujourd’hui ne me reviennent pas du tout par contre. Celles avec les 3 choses qui nous rendent heureux est juste extraordinaire en revanche.
    – Je rebondis aussi sur l’objectif parce que c’est ce qui me frustre le plus dans l’appli je pense. Au début je trouvais ça cool parce que ça oblige à aller à l’essentiel, mais au final non. Parce qu’il y a des jours on prévoit autre chose que cet objectif principal justement.
    Pour ma part je suis plutôt amateur de la méthode des « grosses pierres » : on choisit entre 1 à 3 grosses tâches pour la journée, à renouveler quotidiennement. Pourquoi pas noter l’objectif principal à côté pour ne pas le perdre de vue ? Bref, peut-être à personnaliser aussi !

    Merci en tout cas pour l’appli qui est en tout cas une superbe découverte !

    Reply
      Christopher Lieberherr

      Merci Fabain pour votre message !

      – Nous allons étudier et corriger le bug concernant les plages horaires pour la prochaine mise à jour.
      – Merci pour vos remarques sur les questions. Nous les prenons en compte. Si vous avez fait la mise à jour, notez que vous pouvez maintenant passer la question.
      – En effet, un objectif paraît faible pour beaucoup de personne. 3 serait peut-être le bon nombre : aller à l’essentiel sans une restriction néfaste. Ce point sera intégrer dans la prochaine mise à jour.

      A bientôt !

      Christopher

      Reply
Elisabeth

Bonjour Christopher,
Si je n’étais pas « accro » à mon antiquité de portable, et allergique aux dépendants de leurs Smartphones, connectés (voire abroutis) en permanence, je téléchargerai votre application avec joie.
Vous avez bien raison, les médias sont faits pour diffuser la peur, derrière les mauvaises nouvelles, et il y a de quoi être déprimé en permanence.
Alors que les bonnes existent et font tant de bien…
Comme le pouvoir de la gratitude, qui est immense.
Bravo pour votre « bébé » et perso, la petite touche de l’eau de rose ne me gêne en rien, d’autant que je ne vous crois pas adepte des Harlequins 🙂

Reply
    Christopher Lieberherr

    Bonjour Elisabeth,

    Votre message m’a bien fait rire. Merci pour votre message. Concernant les Harlequins, je laisserai le mystère…

    Reply
Leave a Reply: