Méditation, sucre et alcool – les résultats scientifiques

Cet article est écrit pour répondre aux nombreuses demandes dont vous m’avez faire part quant à traduire en français certains articles en anglais que j’ai partagés via les réseaux sociaux et sur ma newsletter. Je ne vais pas traduire les articles mots pour mots, mais résumer les idées principales.

Dans ce texte, j’ai réuni les deux articles où j’ai reçu le plus de demandes de traduction. Le fait de ne pas traduire l’article sur le « bulletproof coffee » est délibéré. Je suis en train de tester les effets d’une consommation quotidienne de cette boisson au beurre. Je publierai alors un article spécifique où je partagerai avec vous non seulement la théorie derrière ce breuvage, mais aussi les conclusions que j’ai pu en tirer après 4 semaines d’expérimentation.

J’ai décidé de réunir les deux articles en anglais cités dans le premier paragraphe parce qu’il semblait pertinent de les combiner ensemble. Et cela pour une raison principale :

Je suis convaincu qu’une personne appliquant dans son quotidien les trois conseils découlant de ces deux articles pourra élever sa vie à un tout autre niveau de qualité.

 

Les effets de la méditation sur le cerveau 

méditation

J’espère qu’il a de bonnes lunettes de soleil…

Titre de l’article : Harvard Unveils MRI Study Proving Meditation Literally Rebuilds The Brain’s Gray Matter In 8 Weeks

Des sujets ont pris part à un programme de 8 semaines sur la méditation « de pleine conscience ».  Les résultats ont été spectaculaires et ont même étonné les neuroscientifiques de l’université d’Harvard.

L’étude était gérée par une équipe de chercheurs affiliés à Harvard basée à l’hôpital général du Massachusetts. Les IRM ont démontré pour la première fois de l’histoire de la médecine comment la méditation pouvait produire un changement massif à l’intérieur de la matière grise du cerveau.

Sara Lazar, une chercheuse senior du MGH Psychiatric Neuroimaging Research Program et professeur en psychologie à la Harvard Medical School affirme que « bien que la pratique de la méditation est associée à un sentiment de paix et de relaxation physique, les pratiquants ont depuis longtemps affirmé que la méditation amenait aussi des bénéfices cognitifs et psychologiques qui persistaient tout au long de la journée ».

L’étude en question a alors démontré que les changements de la structure cérébrale peuvent être à la base des ses améliorations rapportées. En d’autres termes, les pratiquants ne se sentent pas juste mieux parce qu’ils ont passé du temps à « se relaxer ».

Sue McGreevey du MGH écrit : « Les précédentes études du groupe de Lazar et d’autres groupes de recherche ont découvert des différences structurelles entre les cerveaux des pratiquants de la méditation chevronnés et les cerveaux d’individus n’ayant pas pratiqué la méditation. Le premier groupe a certaines zones du cortex plus épaisses associées à l’attention et l’intégration émotionnelle. Mais ces études ne prouvaient pas que ces différences étaient produites par la méditation ».

Dorénavant, c’est le cas.

Les participants ont passé en moyenne 27 minutes par jour à pratiquer des exercices de pleine conscience. Cette pratique semble avoir stimulé une augmentation de la densité de la matière grise dans l’hippocampe, la partie du cerveau associée avec  la conscience de soi, la compassion et l’introspection.

McGreevey ajoute « Les participants ont rapporté ressentir une réduction de stress qui est aussi corrélée avec une diminution de la densité de la matière grise dans l’amygdale, partie du cerveau jouant un rôle important sur l’anxiété et le stress. »

Aucun de ces changements n’a été constaté dans le groupe de contrôle, ce qui indique que ces résultats ne sont pas simplement dus au temps.

« C’est fascinant de voir la plasticité du cerveau et que la pratique de la méditation peut jouer un rôle actif dans la modification du cerveau et qu’elle puisse améliorer le bien-être et la qualité de vie » dit Britta Hölzel, le premier auteur du papier et chercheur à la MGH et à l’Université de Giessen en Allemagne.

Abandonner le sucre ajouté et l’alcool pendant un mois

méditation

L’art de la décadence (je me sens poète aujourd’hui…)

Titre de l’article : Man Gives Up Added Sugar & Alcohol For A Month

Nous vivons dans un monde où presque tout ce que nous mangeons contient du sucre ajouté. Malheureusement, nous vivons aussi dans un monde où la consommation d’alcool (un poison maintenant reconnu) est non seulement commune, mais célèbrée.

Il est alors très difficile dans notre quotidien de ne pas consommer au moins un de ces deux éléments très addictifs.

Sach Harland a alors décidé de se lancer un défi : 1 mois sans sucre ajouté ni alcool. Son expérimentation sera suivie par de nombreux indicateurs tels que le poids, la pression sanguine, le cholestérol et le sucre dans le sang.

Sach n’avait pas anticipé la difficulté de son défi et le montant d’effort et de volonté qu’il a dû émettre pour atteindre son objectif.

Vous pouvez voir la vidéo en mettant les sous-titres en français automatique. (Attention, la traduction automatique de Youtube est épouvantable. L’article que vous lisez apporte toutes les informations capitales).

Les résultats sont fascinants :

  • Perte de poids : de 81,7kg à 77,2kg.
  • 14,2% de masse graisseuse contre 15,5% il y a un mois.
  • Pression sanguine : de 135/75 à 125/75
  • Cholesterol : de 4,6 à 4,0
  • Hémoglobine : de 10,6 à 10,0
  • Sentiment de bien-être et d’apaisement accru (difficilement mesurable et quantifiable avec des indicateurs basiques)

Sach affirme aussi qu’après seulement 1 mois, son envie pour le sucre a diminué substantiellement.

Commentaires concernant ces deux articles 

Nous remarquons alors que la science confirme le bon sens. Cependant, le fait de savoir que cette hygiène de vie est maintenant confirmée par la science peut nous donner une motivation supplémentaire.

Si vous n’avez jamais fait de méditation et que vous voulez vous y mettre, je vous conseille de procéder en deux étapes :

  • Acheter et lire le livre de Mathieu Ricard « L’art de la méditation ». C’est un excellent guide pour commencer la méditation.
  • Commencer par 5 minutes de méditations et augmenter de +1 minute tous les jours. Vous pouvez vous arrêter à 20 min ou 30 min de méditation quotidienne et déjà ressentir d’incroyables résultats.

Si vous avez de la peine au début de méditer sans support : vous télécharger les applications « Calm » ou « Headspace » (les deux sont équivalentes en terme de fonctionnalités). Ces applications sont gratuites dans un premier temps puis payantes pour certaines fonctionnalités supplémentaires (qui ne sont pas réellement nécessaires selon moi).

Je vous conseille vivement de les utiliser comme une aide de départ et non comme un outil à long terme. À long terme, vous devrez développer la capacité de méditer sans support externe.

Concernant l’alimentation, voici mes deux conseils :

  • Abandonnez totalement l’alcool. Dans le pire des cas, autorisez-vous un verre (et un seul) de vin rouge durant un repas au restaurant. Absolument aucun autre alcool.
  • Arrêtez de consommer le sucre visible : ne pas ajouter du sucre dans son thé ou son café. De plus, abandonnez toutes les boissons sucrées. En d’autres termes, ne buvez plus que de l’eau, des tisanes ou du café (de haute qualité) sans sucre.

Si vous arrivez déjà à mettre en place ces deux habitudes, je peux vous affirmer que vous aurez des résultats similaires à ceux de Sach.

N’hésitez pas à réagir sur ces deux articles et dites-moi si ce nouveau format (traduire des articles) vous plaît !

Marine

Salut Christopher,

Cool ce résumé des deux articles, je les avais lu en anglais et trouvais intéressants !

Pour ma part, je n’ai jamais aimé le goût de l’alcool et malgré les pressions de mon entourage, je ne me suis pas forcée à aimer, du coup je n’en bois pas.

Concernant le sucre, je mange de plus en plus de produits non transformés (enfin, je les cuisine après plus ou moins) et je bois 99% du temps de l’eau, très rarement des sucreries. C’est dingue par contre si jamais je mange un bonbon, ben mon cerveau en veut encore et encore mais bon, j’arrive à me limiter car je prends conscience de ça, de l’addiction de mon cerveau au sucre, c’est assez stupéfiant ^^.

En ce qui concerne la méditation, j’ai lu le livre de Mathieu Ricard, très intéressant et abordable. Par contre, je ne m’y suis pas encore mise, j’y songe, mais je n’ai pas encore totalement bien digéré le truc, il me faut plus ou moins de temps psychologiquement pour me mettre à pratiquer une habitude, j’attends d’avoir une forte persuasion pour certaines choses car je veux faire en sorte que ça dure si possible, et du coup pour moi l’une des clés est d’être super persuadée/motivée comme ça si jamais tel ou tel jour je n’ai pas envie, ben je le fais quand même car je suis persuadée du truc (chacun son fonctionnement).

Et du coup bon, j’ai dans l’idée de commencer par 5 minutes par jour pendant un moment, puis peut être d’augmenter par la suite si je sens de bons effets. Bref ^^.

Excellente soirée 🙂

Reply
    Christopher Lieberherr

    Salut Marine,

    Merci 🙂

    Super pour tes nouvelles habitudes alimentaires.

    Concernant la méditation, je comprends tout à fait ce que tu veux dire. En effet, je pense que tu as la bonne idée de simplement tester 5 minutes. Cela ne représente pas un investissement conséquent et tu pourras ainsi constater si les résultats sont probants. Garde tout de même à l’esprit que 5 minutes peut ne pas être assez pour constater des résultats concluants. Personnellement, j’ai remarqué qu’avant 15 min de méditation, les effets sont peu perceptibles.

    Merci encore pour ton message et à bientôt !

    Christopher

    Reply
      Marine

      Salut Christopher,

      Oui voilà ça représente un investissement en temps la méditation et cette dernière année, j’ai déjà mis en place pas mal de trucs qui prennent du temps + levé plus tôt, donc je préfère ne pas trop surcharger et y aller doucement.

      Merci en tous les cas pour ton ressenti là-dessus 🙂
      J’ai lu une interview de Gilles Babinet dans le magazine économique Challenges qui traite de sa relation à la méditation et justement il disait qu’il a commencé par 5 minutes, ça fait 10 ans maintenant qu’il pratique et il est à environ 1h/jour (parfois 2 x 30 minutes) et jusqu’à 1h30 le week-end.

      Bonne soirée, et merci pour tes articles pertinents plein de conseils 🙂

      Reply
        Christopher Lieberherr

        Salut Marine,

        Babauta disait aussi qu’il valait commencer par peu et d’y tenir que d’attaquer avec beaucoup et d’abandonner 2 semaines plus tard. Commencer par 5 minutes me semble parfait 🙂

        A bientôt et merci à toi pour tes commentaires pertinents plein de conseils 😉

        Reply
      Marine

      oups, j’ai oublié un truc par rapport à l’alimentation. Tu dois sans doute connaitre mais sait-on jamais.

      La meilleure cuisson qui existe pour cuire les aliments est la vapeur douce et il existe pour ça un truc super, le Vitaliseur, c’est un investissement mais c’est vraiment bien pour avoir une bonne cuisson, éliminer les éventuelles toxines et trucs pas bons et conserver tous les nutriments et vitamines. Les brocolis que tu apprécies cuisent très bien avec notamment.

      Voilà c’est tout (enfin je crois ^^).

      Excellente fin de semaine 😉

      Reply
        Christopher Lieberherr

        Merci pour cet ajout !

        Je ne connais pas le vitaliseur qui m’a l’air très intéressant. Un petit achat de Noël ? A voir 🙂

        Bonne journée !

        Christopher

        Reply
Aurélie

Bonjour Christopher,
Merci beaucoup pour cet article très intéressant !
En ce qui concerne la méditation, pour ma part je m’y suis mise presque par hasard pour essayer de mieux dormir, mais je dois reconnaitre que ça m’apporte un vrai bien-être au quotidien à présent.
Il est vrai que ce n’est pas forcément évident de s’y mettre, surtout si comme moi on est un peu sceptique sur le sujet au départ. J’ai utilisé l’application Petit Bambou qui m’a permis d’être accompagnée lors des premières séances , ce qui représente un vrai plus lorsqu’on ne connait rien sur le sujet !
Les séances ne durent que 5 ou 10 minutes tout au plus, et comme vous l’expliquez, je pense qu’il est important de débuter par de petites séances pour s’habituer tout doucement à cette nouvelle pratique… Petite astuce également lorsque l’on est novice, je pense que le plus simple est de déterminer une heure régulière ou un moment de la journée bien précis afin de ne pas se laisser happer par le flot des événements et de passer à côté de ce moment de détente.. Pourquoi pas le matin en mettant son réveil 5 minutes plus tot ou le soir avant de s’endormir par exemple 🙂
Merci encore pour vos articles en tout cas, je vous souhaite une très bonne continuation !

Reply
    Christopher Lieberherr

    Bonjour Aurélie,

    Je pense que de « s’y mettre » est la phase la plus difficile. Pour finir, comment s’asseoir et « ne rien faire » peut nous aider en quoi que ce soit. Après une certaine période de pratique régulière on constate les effets positifs et là c’est beaucoup plus facile de persister.

    Je suis tout à fait d’accord avec votre conseil de se lever x minutes plus tôt pour méditer. Je pense que c’est le meilleur moyen d’avoir une pratique régulière et de qualité. Le soir c’est aussi possible mais certaines fois plus difficile pour des personnes ayant des enfants par exemple. Personnellement, je privilégierais le matin.

    Merci beaucoup pour votre message 🙂

    Reply
LILOU

Je viens de découvrir votre site et tous les articles sont intérressants.
Merci pour cette lecture que je souhaite continuer via votre newsletter.

Reply
    Christopher Lieberherr

    Bonjour Lilou,

    Fantastique 🙂

    Merci beaucoup et à très bientôt !

    Christopher

    Reply
Laisser un commentaire :